" En camouflant la vérité dans un décor parallèle et onirique, Clara Feder offre une vision du monde où l’on entrevoit la dissolution de l’homme dans le système des objets et des valeurs qu’il a lui-même créé. "

 

Julie Grelley, scénariste, écrivain.