Rechercher
  • c11872

Kinship of destiny between Ophelia and Virginia/Les destins parallèles d'Ophélie et de Virginie


Ophelia, in Shakespeare's Hamlet, was estranged by her lover and ended up drowned of her own sad will. Virginia, in Bernardin de Saint Pierre's Paul and Virginia, also drowned. Fact is she wouldn't undress out of modesty and couldn't swim to the shore during a terrible storm. Moreover, Paul, far from despising Virginia, died shortly after her interment. Painter Sir John Everett Millais was one of many to represent the tragic end of Ophelia. I love disturbing his beautiful painting with my interpretation of Virginia's death : the Wicked Witch is never far when one shows the death of a pure heroïn... Does Virtue always prevail, even in Death?

Ophélia, dans le Hamlet de Shakespeare, était dédaignée par son amant et finissait par se noyer de sa propre triste volonté. Virginie, dans le Paul et Virginie de Bernarndin de Saint Pierre, se noyait aussi. En réalité, elle refusa de se déshabiller et ne put nager jusqu'à la rive durant la terrible tempête. De plus, Paul, loin de mépriser Virginie, mourut peu de temps après son enterrement. Le peintre Sir John Everett Millais fut l'un de ceux qui représentèrent la fin tragique d'Ophélia. J'adore déranger cette sublime peinture avec ma propre interprétation de la mort de Virginie : la Méchante Sorcière n'est jamais bien loin quand on représente la mort d'une pure héroïne... Mais la Vertu triomphe-t-elle toujours, même dans la mort?


4 vues

© 2015-2019 by Clara Feder

  • Facebook App Icon
  • Twitter App Icon
  • YouTube App Icon